Le blog de Tomaline

Entrez! Vous êtes les bienvenus.....

21 septembre 2010

Le démarrage est difficile

Le jour de la rentrée, je me suis plutôt sentie soulagée de la manière dont les choses se sont passées dans cette nouvelle école.

Les enfants ont trouvé qu'elle était jolie, ils ont apprécié maître et maîtresses. Certes, Thomas ne s'est pas fait de copains, mais Marie a déjà eu quelques échanges avec une petite fille assez seule, et Pauline a été très "accueillie" avec bisous et grands sourires, par l'une de ses 2 maîtresses, qui est adorable.

Pour les filles, les choses sont allées crescendo. Marie relativement populaire a une bande de 5 ou 6 copines, et Pauline est comme un poisson dans l'eau dans son nouvel environnement.

Mais pour Thomas c'est très différent. Il n'a pas mis une semaine à devenir la tête de turc de sa classe (dieu que cette expression est vilaine, mais là je n'en trouve pas d'autre....).

Il est différent Thomas.

Il n'aime pas courir, il n'aime pas les jeux violents, il n'est pas rapide (sauf quand il réfléchit), il est mauvais en sport, il est dans son monde, bref, il est en marge. C'est d'ailleurs exactement l'expression qu'a employée son maître. Les autres gamins n'ont pas trainé à repérer qu'il ferait une cible idéale pour toutes leurs moqueries et leurs méchanceté, ce petit nouveau qui ne sait pas se défendre.. Alors vous l'avez compris il ne s'est pas fait de copains, mais en plus il doit subir leurs reproches quand à cause de lui ils perdent une course de relai (ce qui reste encore à prouver), écouter leurs moqueries, ils l'appellent Tomate ou l'intello, quand ils ont la gentillesse de s'adresser à lui, bref, ils le méprisent et sont sur son dos à chaque faux pas.

Et ce qui me rend malade, c'est que Thomas semble résigné. Bien sûr j'ai vu le maître qui s'était aperçu du problème, qui est intervenu une fois. Ca s'est calmé quelques jours, puis ça a repris de plus belle. Donc naturellement, nous allons reprendre rdv, et avec Fred aussi cette fois.

Je pensais que dans une petite école de village ce serait mieux, plus familial. Mais c'est à double tranchant. En fait les gamins forment un clan depuis tout petits, c'est d'ailleurs la même chose avec les parents, sauf que moi au moins, ils m'ont accueillie et intégrée je pense. Ces enfants là évoluent dans un environnement fermé, et il est difficile de percer leur bulle. Pourtant Marie y est parvenue. Peut-être que pour les filles c'est différent.

Avec le recul je me demande si une école plus grande, où il aurait été un anonyme parmi les anonymes, ne lui aurait pas laissé plus de chances. Là, ils sont 26 en ce2 cm1 cm2, dont 10 seulement en ce2. Ca laisse bien peu de solutions si ces 10 là sont braqués contre lui.

J'ai évidemment beaucoup parlé avec Thomas. Je lui ai bien demandé s'il en souffrait, il m'assure que non. Par d'autres aspects, il aime son école, et adore son maître qui sait rendre les apprentissages amusants. Il aime traverser le village pour s'y rendre, il aime manger à la maison de retraite le midi et voir les personnes âgées, il aime les projets pédagogiques de l'école, qui semble être assez dynamique.

Je pense que s'il ne se fait pas de copains, ça ne le traumatisera pas, du moment qu'il  ne l'emmerdent pas. L'année dernière ça avait aussi commencé comme ça (les moqueries sur son prénom surtout), et pourtant il était dans son environnement! Mais une intervention de la maîtresse avait suffi à tout apaiser. Puis, elle l'avait valorisé dans ce qu'il fait de mieux: les maths. Elle s'était arrangée pour qu'il vienne en aide aux autres, envoyait les enfants vers lui pour des explications complémentaires sur les exercices, bref, elle l'avait aidé à trouver sa place.

Ici il ne trouve pas sa place.

Et moi là tout de suite maintenant, j'aimerais être dans mon petit village pluvieux, où mes enfants étaient si bien......

Posté par TOMALINE à 07:30 - Commentaires [15] - Permalien [#]

Commentaires

    Et si tu lui laisssais un peu plus de temps pour s'adapter ainsi au'aux autres. Ceci pour trouver des nouveaux repères vu que Thomas est arrivé un peu "comme un cheveu dans la soupe" et a "cassé leur unité".
    Il n'a pas l'air dans souffir : je le sais indépendant.
    Le temps remettra les choses en place et chacun y trouvera son compte, tu verras. Bisous !

    Posté par vanessa, 21 septembre 2010 à 11:26
  • VANESS

    J'ai malheureusement l'impression que le temps joue contre nous... Plus les jours passent, et plus ils l'écartent et se moquent de lui.
    J'ai rdv ce soir avec le maître, on va reposer les choses clairement, il faut qu'il intervienne. D'autant que j'ai appris ce matin que l'autre petit nouveau subit le même genre de choses, au point que le maître a fait 1h d'éducation civique hier à la place de l'anglais.

    Mais Thomas a pris tellement de recul par rapport aux autres, que je ne suis même pas sûre qu'il sache qui est l'autre nouveau.... Je l'enverrais bien vers lui, au moins ils pourront peut-être se soutenir! Mais je pense que l'autre est mieux intégré, Thomas est le seul qui fasse le tour de la cour tout seul sans personne à qui parler...

    J'espère que ça va s'arranger, vraiment...

    Gros bisous à tous

    Posté par TOMALINE, 21 septembre 2010 à 12:34
  • Je m'étonne de rien maintenant, quand je vois l'atittude des ados... (pas les miens hein !).
    Ce qui est exaspérant, ces forcément ce côté "méchant", et rejet.

    Invite le petit nouveau un mercredi par ex ? ça peut permettre à Thomas de créer un lien en dehors du cadre scolaire ?

    Tiens-moi au courant pour votre rencontre avec le maître.

    Posté par vanessa, 21 septembre 2010 à 21:00
  • Difficile en effet de s'adapter dans de telles conditions, les enfants sont ingrats à cet âge et ne font pas de cadeaux.
    Comme tu le dis si bien, ils forment un "clan" dans leur petit village où ils se connaissent tous et "l'étranger" doit "payer" pour être accepter. Laisse le temps au temps, ça s'arrangera j'en suis sûr et une bonne discussion avec le maître s'impose en effet...
    Courage et gros bisous

    Posté par phenix, 22 septembre 2010 à 08:46
  • VANESS

    Le maître nous a bien écoutés, et semble avoir pris le problème très au sérieux. Je voulais aussi que Thomas sente que nous sommes près de lui pour l'aider dans ses difficultés. Je suis satisfaite de l'écoute que nous avons eue, le maître a reconnu qu'il y a 3 éléments qui posent problème, et pas seulement à Thomas. Sauf que lui en plus, il y en avait d'autres qui l'embêtaient...

    L'école est dynamique et Thomas s'y plait. Les projets pédagogiques sont très intéressants, notamment une classe découverte prévue en mars, avec je crois spéléo, escalade et VTT. Ca peut être chouette, mais seulement si les esprits s'apaisent, car je ne peux pas laisser partir mon titi dans une ambiance hostile!

    Enfin les choses sont recadrées, j'espère que ce sera suivi d'effets...

    Je t'embrasse

    Posté par TOMALINE, 22 septembre 2010 à 09:24
  • PHENIX

    Tu as peut-être raison, par contre je n'ai pas ressenti ça du tout au niveau des adultes! Nous avons eu un accueil très chaleureux, et je vais parfois marcher le matin avec certaines mamans, l'ambiance est sympathique!

    Après évidemment, au niveau des enfants c'est très différent.... Thomas et son côté renfrogné, limite mal-aimable, (alors qu'en fait c'est plus de la timidité mais bon), n'attire pas les foules! D'ailleurs une maman m'a dit que son fils trouvait Thomas "bizarre" au début de l'année.. C'est très représentatif je pense de la manière dont les enfants le voient.
    Il faut qu'ils apprennent à le connaître, il est peut-être un peu spécial, mais il reste un enfant qui sait piquer ses délires!

    Affaire à suivre donc.....

    Gros bisounounours!!

    Posté par TOMALINE, 22 septembre 2010 à 09:30
  • je te comprends

    J'ai eu ce souci avec un de mes fils, j'ai toujours eu du mal et même piqué une colère avec un gamin de son école.

    .......... Sauf que maintenant, il a un master et c'est selon tout le monde un surdoué.

    Certes il faut lui laisser le temps, mais en attendant, en tant que maman, c'est impossible de voir son enfant souffrir et ne rien pouvoir faire.

    IL n'y a que l'instit à mon avis, et toi en dialoguant avec lui.

    bisous !

    Posté par maitressedecole, 22 septembre 2010 à 18:24
  • Bon, c'est plutôt une bonne nouvelle... Faut y croire, ça va s'arranger. Bisous.

    Posté par vanessa, 22 septembre 2010 à 18:25
  • Maîcresse

    J'ai bien pensé à une certaine "précocité", qui pourrait en partie venir expliquer ses problèmes relationnels mais bon.... Je ne veux pas focaliser là dessus, il ne s'ennuie pas à l'école, prend plaisir à apprendre, il a l'air bien avec sa catégorie d'âge, au moins du point de vue des apprentissages...

    J'espère que la discussion de mardi sera suivie d'effets...

    Ton fils s'en est vraiment très bien sorti, j'espère qu'il en sera de même pour le mien...

    Posté par TOMALINE, 23 septembre 2010 à 12:36
  • C'est pas très drole pour ton fiston tout ça. On dirait que le maitre va s'impliquer pour que ça change. C'est vrai que c'est difficile de s'intégrer dans un groupe déjà formé, moi j'ai horreur de ça !! Bref, plein de bisous pour que tout se passe mieux !

    Posté par MimienAquitaine, 24 septembre 2010 à 09:29
  • rhalala je crois savoir de qui parle maitresse d'ecole, on en a deja parlé ensemble et il semble que j'ai moi aussi le meme a la maison. A la différence de ton pt bonhomme il est rentré a l'ecole en meme temps que les autres. Lui non plus ne s'est pas fait des copains de suite a part peut etre un ou deux qui étaient a part egalement ... lui aussi etait un pt renfrogné puis le temps a passé, il s'est adapté, s'est forge une personnalité ... certes a part mais que plus grands les autres recherchent pour un conseil, une aide, un jeu, un dessin ... tous ces pts trucs qui font la vie d'un enfant finalement. Sa conversation toujours aussi rare (contrairement a sa soeur), se pose chaque fois à bon escient, il fait de l'humour au 100ème degré mais il me fait marrer. C'est un sacré bonhomme maintenant, toujours aussi étourdi mais qui s'en amuse - N ete mets pas trop martel en tete va ma belle, je sais que c'est facile a dire et que quand on est une maman ca fait beaucoup de souci d'autant plus qu'au fond de toi je suis sure que tu continues à culpabiliser de les avoir "enlevé" d'un endroit ou il se sentait si bien. ca fait malheureusement partie de l'apprentissage de la vie, ca apprend a nos enfants a découvrir d'autres facettes, d'autres gens, ca les arme pour apres ... une grande ecole dans une grande ville ? je ne crois pas tu vois ? il aurait encore eu plus de mal a se reperer dans l'espace et la ou il ya plus de monde, il y aplus de méchants aussi . laisse lui le temps, les enfants s'adaptent plus vite qu'on ne le croit, aux premières vacances il pourra peut etre croiser des élèves de son école, seuls a seuls qui hors contexte seront peut etre plus gentils, une activite extrascolaire, un sport ou de l'art plastique, du theatre . Enfin dis toi une chose, si ca fonctionne avec ses soeurs, c'est peut etre aussi qu'elles sont sans doute plus avenantes donc les autres viennent plus vers elles cqfd ... leur copines ont sans doute des grands freres non ? de l'age de ton fils ? tout va s'imbriquer va, tot ou tard . je t'embrasse et dsl pour le commentaire décousu, ma marque de fabrique !!! il parait kon change pas une equipe qui gagne !!

    Posté par tite, 25 septembre 2010 à 15:12
  • MIMI

    Tu as raison, c'est bien parce que moi aussi j'ai horreur de m'incruster dans un groupe déjà formé, que j'imagine ce qu'il peut ressentir!
    Mais entre adultes c'est différent, quand on t'accueille à bras ouverts la chose est facile, quand c'est fait à contre-coeur, tu n'insistes pas... mais les enfants peuvent vivre comme une profonde injustice le fait d'être rejeté, et ça je ne veux aps que mon titi le ressente....

    La journée d'hier semble s'être à peu près bien passée, mais je reste vigilante, car je sais que Thomas cherche à nous rassurer, et il ne faut pas que ça l'empêche de parler!!

    Bisous ma belle

    Posté par TOMALINE, 25 septembre 2010 à 16:31
  • MA KRACKINETTE!!!!!

    T'es r'viendue!Rhhoooooooooooo!!! Trop bien ça! Je suis très heureuse de te revoir ici!!

    Alors j'ai beau imaginer que les choses s'arrangeront, c'est le "en attendant" qui me pose problème. Mais parfois, je me demande qui est le plus angoissé des 2.... Car Thomas continue d'être égal à lui-même, il dort bien, ne semble pas stressé à l'idée d'aller à l'école, bref, ça va! Mais aussi parce qu'il sait qu'avec lui ces choses là prennent du temps..... Si ça devait perdurer, je pense que ce serait beaucoup plus difficile pour lui....

    Bref, je croise les doigts, et j'ai beau savoir que ce travail d'adaptation, s'il le réussit, l'armera pour la suite, je sais aussi que s'il échoue, ça peut le casser.... Mais ne parlons pas du pire!

    J'espère avoir très vite de tes nouvelles à toi, et savoir comment s'organise ta petite vie!!

    Je te fais de très gros bisous en attendant...

    Posté par TOMALINE, 25 septembre 2010 à 16:36
  • s'il continue son pt bonhomme de chemin, s'il se plait a l'ecole et qu'il n'y va pas a reculons c'est qu'a mon avis ca roule pour lui et que c'est comme ca, pas plus tard que cet apres midi pendant que j'ecrivais mon commentaire, j'en avais cloitré dans sa chambre pendant que sa soeur et les autres du quartier s'éclataient dehors . Il n'a pas bougé une oreille . Ma sonnette d'alarme maternelle pourrait s'inquieter, il est en pleine pre adolescence, et je t'avoue que je piste le moindre signe de ce que j'appellerai la depression adolescente, ca me fait tres peur ... ce soir il m'a dit qu'il etait simplement fatigué ce que je veux bien croire apres une rentrée en 6è. raisonnablement je pense qu'il faut rester vigilante mais prendre du recul aussi <... une autre mission en commun en plus de dukan d'apres ce que j'ai pu lire quelque part :p bonne nuit ma belle, qu'elle te soit douce - gros bisous

    Posté par tite, 25 septembre 2010 à 22:33
  • Ma SO6

    C'est bien ça le problème... C'est qu'à chaque étape de leur vie, nous allons nous faire un sang d'encre.... Et pfiou!! Que c'est fatigant!! C'est bien pour ça qu'il faut des forces, et que, par nécessité, je me vois dans l'obligation d'interrompre mon régime Dukan, qui m'empêche d'avoir les idées claires. Si si, j't'assure. Pis hein, quand on bouffera les pissenlits par la racine, il sera trop tard pour profiter!!

    Posté par TOMALINE, 27 septembre 2010 à 15:04

Poster un commentaire